Des lesbiennes ont un bébé et utilisent le sperme frais d’un ami

Cathy, hôtesse de l’air et sa compagne, Klarrise ont pu se connaître et se mettre en couple grâce à une application de rencontres en 2016. Deux ans plus tard, elles ont convolé en justes noces. Leur rêve d’avoir des enfants a été évoqué dès les premiers jours de leur idylle. Pourtant, elles étaient toutes les deux d’accord que les traitements de fertilité n’étaient pas à leur portée en raison du prix. La fécondation in vitro et l’insémination intra-utérine étaient donc inenvisageables pour les deux jeunes femmes.

Alors que le couple s’évertue à économiser, leurs deux épargnes leur ont permis de déposer un apport de l’équivalent de 8753,09 euros pour avoir une maison avec quatre lits dans la ville de Montréal. C’est pour cette raison qu’elles ne pouvaient pas se permettre de dépenser dans une clinique de fertilité. Les deux femmes se sont également heurtées à un autre obstacle : le recours à une mère porteuse est interdit sur leur territoire.

Lire la suite sur @ Arts-culture