Des tests secrets révèlent des problèmes de ventilation dans les salles de classe

QUÉBEC – Les trois quarts des salles de classe qui ont été testées dans le cadre d’un “projet secret” montrent des problèmes de ventilation importants favorisant la transmission du coronavirus.

C’est ce qu’a découvert un groupe de médecins et experts inquiets de la qualité de l’air dans les écoles en temps de pandémie et de l’inaction du gouvernement Legault.

Le groupe COVID-STOP a recruté 12 enseignants pour tester l’air dans 25 classes de la région de Montréal avec des machines communément appelées CO2Meter et CO2Mini.

Dans 3 classes sur 4 testées incognito, la ventilation était problématique et les taux de CO2 dépassaient le niveau acceptable de 700 à 800 ppm, a révélé le groupe dans un communiqué mercredi.

Lire la suite sur @ Huffingtonpost