Deux girafes naines découvertes en Afrique étonnent les scientifiques

Des taches brunes, de grandes pattes fines et un cou encore plus long pour pouvoir attraper les feuilles les plus haut placées. Voilà les principales caractéristiques des girafes… en temps normal. Car deux spécimens nains ont été découverts sur le continent africain, au grand étonnement des scientifiques. 

La première découverte a eu lieu en Ouganda en 2015: une girafe de 2,8 mètres a été aperçue, un gabarit infiniment plus petit que celui de ses congénères, qui oscillent le plus souvent entre 4 et 6 mètres. Trois ans plus tard, en 2018, un deuxième animal de 2,6 mètres a été enregistré en Namibie. 

Concrètement, les deux girafes mâles naines sont dotées de pattes bien plus courtes que le reste de l’espèce. Elles ont aussi un cou plus long (pour la girafe ougandaise) ou plus court (pour celle de Namibie).