Donald Trump autorise des forages pétroliers dans la plus grande zone protégée de l’Alaska

Cette décision ponctue trente années d’efforts de la part des compagnies pétrolières et de dirigeants de l’Alaska pour exploiter les ressources de ce refuge national. Ce programme de forage concerne une zone côtière d’environ 70 000 kilomètres carrés, soit la taille de l’Irlande, qui longe l’océan Arctique dans la plus grande zone naturelle protégée du pays, où vivent des ours polaires et des caribous.

Le ministre de l’Intérieur américain, David Bernhardt, assure que ce programme « pourrait créer des milliers de nouveaux emplois et générer des dizaines de milliards de dollars ». Il précise aussi que la vente de concessions pétrolières dans le refuge national de la faune arctique pourrait commencer « dès la fin de l’année ».