Elle se fait refaire les seins et s’achète une voiture grâce à l’argent du chômage partiel

Si le chômage partiel a aidé de nombreuses personnes, d’autres en ont profité pour monter des arnaques. C’est le cas d’une gérante de salon de beauté qui aurait réussi à obtenir près de 210 000 euros.

A 38 ans, Ami K. a réussi à obtenir près de 210 000 euros en faisant les demandes en ligne sur la plateforme du gouvernement. Aucun justificatif ne lui a été demandé. Quelques mois plus tard, la brigade de répression de la délinquance astucieuse est venue l’arrêter à son domicile et la mettre en garde à vue pour soupçon « d’escroqueries au détriment d’un organisme de protection sociale ou d’un organisme chargé d’une mission de service public. »

Lire la suite sur @ Gentside