Emmanuel Macron veut “renverser la table” et repousser l’âge de la retraite

À la veille de l’élection présidentielle, le chef de l’État envisagerait de s’offrir un gros coup en réformant l’âge de départ à la retraite.

Dans le détail, “la première génération concernée, née en 1961, basculerait en 2022-2023, avec un âge d’ouverture des droits de 62 ans et demi. Les trois générations suivantes prendraient ainsi six mois de plus chacune. Les natifs de 1964 fermeraient la marche et partiraient à 64 ans en 2028-2029”, écrit le quotidien économique.

Le chef de l’État souhaite fixer le revenu minimum à “1000 euros par mois pour ceux ayant une carrière complète, puis à 85% du SMIC”. L’objectif d’un tel virage à seulement quelques mois des élections présidentielles de 2022 est clair : “couper l’herbe sous le pied d’une droite ragaillardie” par des résultats probants aux élections régionales. Pour rappel, la droite s’est affirmée lors de ce scrutin comme la première force politique du pays avec 38% des voix au niveau national.

Lire la suite sur @ Gentside