En Colombie, des cartels tuent les personnes qui ne respectent pas le confinement

Pour faire respecter le confinement la France avait mis en place un système de dérogation de sortie et d’amendes. En Colombie, c’est une tout autre histoire…

Selon les autorités, au moins 8 civils auraient été tués par ces groupes armés qui empêchent les habitants de quitter leurs régions. Mais ce n’est pas tout, il semblerait que les personnes soupçonnées d’être infectées par le coronavirus sont en revanche priées de s’en aller, sous-peine d’être tuées aussi !

Pour les personnes s’opposant à ces règles, la sanction a été immédiate, elles ont été tuées ou se sont fait brûler leur véhicules…

Selon les informations publiées dans un rapport de « Human Rights Watch »: « Ils ont interrompu les transports entre les villages. Le gouvernement devrait intensifier ses efforts de toute urgence pour protéger ces communautés, veiller à ce qu’elles disposent de nourriture et d’eau suffisantes et protéger leur santé contre les effets de Covid-19″.