En Espagne, des maisons de retraite décimées ou épargnées par le virus

Quant aux résidences n’ayant pas déploré de morts, elles font valoir leurs bonnes pratiques, comme ce centre dont la moitié du personnel est restée enfermée près d’un mois avec les résidents.

“Nous avons tous commis des erreurs”, a admis le responsable régional des Politiques sociales, Alberto Reyero, reconnaissant que les établissements n’étaient pas “suffisamment préparés”. L’élu a pointé la difficulté à isoler les résidents, le manque d’équipements de protection individuels pour les personnels, le retard dans l’obtention de tests de diagnostic…

Dans la ville d’Alcorcon, près de Madrid, au moins 116 personnes sont décédées dans quatre résidences.

Vingt établissements sont visés par des enquêtes en Catalogne, la deuxième région la plus touchée, où 2.621 décès en maisons de retraite sont présentés comme des cas de coronavirus confirmés ou présumés.

Lire la suite sur @ Linternaute