Est-ce de la paranoïa ou nos smartphones nous écoutent-ils vraiment ?

Selon le Dr Peter Henway, consultant senior en sécurité pour la société de cybersécurité Astérix et ancien professeur et chercheur à l’université Edith Cowan, la réponse est oui, mais peut-être d’une manière moins malsaine qu’il n’y paraît.

En l’absence de ces déclencheurs, les données que vous fournissez ne sont traitées que dans votre propre téléphone.point 109 | Cela peut ne pas sembler alarmant, mais toutes les applications tierces que vous avez sur votre téléphone – comme Facebook par exemple – ont toujours accès à ces données « non déclenchées« .point 292 |

« En voyant que Google est ouvert à ce sujet, je suppose personnellement que les autres entreprises font de même ». C’est ce que me dit Peter. « Vraiment, il n’y a aucune raison qu’elles ne le fassent pas. C’est logique d’un point de vue marketing, et leurs accords d’utilisation finale et la loi le permettent tous les deux, donc je suppose qu’ils le font, mais il n’y a aucun moyen d’en être sûr ».