Etats-Unis : S’il ne sort pas en tête en Floride, Trump perdrait la présidentielle

Le mardi 3 novembre 2020, les Américains voteront pour leur prochain président, avec le choix entre Donald Trump, le républicain sortant, ou son challenger démocrate, Joe Biden.

Étant donné que le système de vote présidentiel attribue à chaque État un certain nombre de votes du collège électoral, qui vont au vainqueur de l’État indépendamment de la marge de victoire, une poignée d’États pivots « swing States » décidera probablement de l’élection et sera fortement ciblée par les militants. Parmi ces Etats déterminants se trouve la Floride. 

La Floride offre 29 votes du collège électoral, ce qui est vital dans une course serrée. Aucun républicain n’a gagné la Maison Blanche sans la Floride depuis 1924. George W Bush, le dernier président républicain à avoir exercé deux mandats, a remporté la Floride contre Al Gore en 2000 après de multiples recomptages et avec l’intervention de la Cour suprême des États-Unis.