Etats-Unis : Trump tenterait de précipiter les exécutions de condamnés à mort

Orlando Hall, 49 ans, a été déclaré mort à 23h47 après que des fonctionnaires du Bureau américain des prisons lui aient administré une dose mortelle de pentobarbital, un barbiturique, dans la chambre d’exécution du Bureau à Terre Haute, Indiana, a déclaré l’agence.

Orlando Hall est le deuxième Afro-Américain à avoir été exécuté par injection létale dans le couloir de la mort fédéral ces derniers mois.

Il a été condamné par un jury entièrement blanc pour son rôle dans l’enlèvement, le viol et le meurtre, en 1994, de la sœur de deux dealers texans que Orlando Hall soupçonnait de lui avoir volé de l’argent.

Avec trois autres hommes, il a enlevé Lisa Rene, 16 ans, dans son appartement au Texas et l’a ramenée dans une chambre de motel en Arkansas où ils l’ont attachée, violée et battue avec une pelle avant qu’elle ne soit enterrée vivante.