Ethiopie: le conflit au Tigré pourrait en engendrer un autre

Le 28 novembre, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, prix Nobel de la paix 2019, a annoncé la prise de la capitale régionale Mekele et la fin de l’opération militaire lancée 24 jours plus tôt pour renverser les dirigeants du TPLF, à la tête de la région.

Ces derniers, qui défiaient le gouvernement fédéral depuis des mois, sont désormais en fuite et une nouvelle administration est déployée dans la région.

A Alamata, localité agricole du sud du Tigré où une équipe de l’AFP s’est récemment rendue, la victoire sur le TPLF a été célébrée par des tirs d’armes automatiques en l’air. Mais un autre événement a suscité tout autant de ferveur: la libération de Berhanu Belay Teferra.