Face à l’augmentation des hospitalisations, les médecins vont devoir “trier les patients”

Quarante et un directeurs médicaux de crise de l’AP-HP préviennent qu’ils vont devoir trier les patients face à la troisième vague du coronavirus en France.

Ils écrivent ainsi : “Nous ne pouvons rester silencieux sans trahir le serment d’Hippocrate que nous avons fait un jour. Dans les quinze prochains jours, nous avons une quasi-certitude sur le nombre de lits de soins critiques qui seront nécessaires, et nous savons d’ores et déjà que nos capacités de prise en charge seront dépassées au terme de cette période”.

Les médecins rappellent également que des “déprogrammations médicales et chirurgicales importantes” leurs ont déjà été imposées. Des “déprogrammations vont devoir s’intensifier dans les jours qui viennent n’épargnant bientôt plus que les urgences vitales”. Plus d’informations dans la vidéo en tête de notre article.

Lire la suite sur @ Gentside