Femmes violentées: les maisons d’hébergement attendent toujours l’argent promis

QUÉBEC — En mars dernier, le gouvernement Legault s’était engagé à verser 120 millions $ d’ici cinq ans au réseau des maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence, dont 24 millions $ à court terme, pour répondre aux besoins urgents. Mais les maisons n’ont toujours pas vu le moindre sou des sommes promises.

De plus, il est acquis que ces sommes serviront tout juste à garder le réseau à flot, ne permettant de créer aucune nouvelle place, ni d’ouvrir aucune nouvelle maison, et laissant les listes d’attente s’allonger toujours plus.

Jeudi, en Chambre, le premier ministre François Legault a paru mal à l’aise quand il a été interpellé par la cheffe parlementaire de Québec solidaire, Manon Massé, qui cherchait à savoir pourquoi les sommes promises en mars n’avaient toujours pas été versées.