Fifa: les relations troubles d’Infantino mettent à mal la justice suisse

Dernière controverse en date: le patron du foot mondial serait intervenu auprès du procureur général suisse pour que soit abandonnée une enquête le visant et portant sur l’attribution d’un contrat de droits de télévision, a affirmé lundi le quotidien suisse la Tribune de Genève.

Dans une série de courriels dévoilés par le journal, Infantino explique à son ami d’enfance, Rinaldo Arnold, devenu procureur dans le Haut-Valais, région d’origine des deux hommes, qu’il va “essayer d’expliquer au MPC (le ministère public suisse, NDLR) qu’il est dans (s)on intérêt que tout soit éclairci aussi vite que possible, qu’il soit dit clairement que je n’ai rien à voir avec cette affaire”.