Il pense que le chat est mort sur son balcon, puis il rassemble ses dernières forces et bouge une patte

L’épaisse fourrure des chats permet de les protéger contre des températures très froides, mais parfois, cela ne suffit pas et ils ont besoin de venir se réchauffer à l’intérieur des maisons en témoigne le journal Djurbibeln.

L’histoire d’Elsa nous montre qu’elle n’avait nul part où aller par cette journée très froide de Février. C’est donc naturellement qu’épuisée, elle s’est effondrée là où elle se trouvait; sur un balcon.

Elle n’avait que 9 ans, et sa vie se serait sans doute arrêtée là, si l’homme qui vivait dans cette maison n’était pas intervenu à temps.

En la découvrant, il a cru qu’elle était morte. Mais elle était en fait tellement frigorifiée qu’elle ne pouvait plus bouger.