Il se vantait de braver le confinement en montagne, un Toulousain interpellé dans les Hautes-Pyrénées

«33 jours de confinement, 34e sortie… », «vous ne me trouverez jamais», «jambes raides après un trail de 40km la veille», «bras d’honneur à toutes les règles inconstitutionnelles, à toute personne sans exception au service de l’Etat qui aide à appliquer ces lois illégitimes», pouvait-on lire sur ses publications qui ont été depuis effacées.

Pendant le confinement, ce Toulousain de 26 ans avait élu domicile chez un ami près d’Argelès-Gazost, une commune des Hautes-Pyrénées de 3.000 habitants située entre Lourdes et Gavarnie.

Le jeune homme, qui postait ses vidéos sur Facebook, a reconnu les faits et a été condamné à Tarbes à 300 euros d’amende pour «outrages», dans le cadre d’une ordonnance pénale, une procédure judiciaire simplifié.