Il veut être le plus jeune navigateur à faire le tour du monde

Avant de prendre le large sur son bateau de 15 mètres en fibre de carbone, Michael a confié : « Ce sera plus dur. L’Atlantique, c’était 3 à 4 semaines mais ici ce sera 4 mois sur un bateau plus grand et plus difficile à manier ». Si son père l’avait suivi sur un autre bateau lors de sa traversée de l’Atlantique, Michael Perham sera cette fois seul. Il avoue que pour lui, le plus difficile n’est pas les tempêtes, mais « le fait d’être seul pendant longtemps, loin des amis et de la famille ».

Dans le bateau, Michael a emmené plusieurs milliers de chansons dans son iPod, ses devoirs de classe, du chocolat, mais aussi des décorations et cadeaux de Noël. Il essaiera de dormir par périodes de 20 minutes dès qu’il le pourra.

Lire la suite sur @ Gentside