Il y aurait 73% de fake news en moins sur Twitter depuis la suspension de Trump 

La suspension de Donald Trump sur Twitter et d’autres réseaux sociaux a entraîné une baisse de 73 % des mentions de fraude électorale – de 2,5 millions à seulement 688 000 dans la semaine du 9 janvier.

Les fake news en ligne sur l’élection présidentielle ont chuté après la suspension de Donald Trump de Twitter et de plusieurs autres plateformes de médias sociaux.

Les allégations de fraude électorale ont chuté de 73 % après l’interdiction, selon un nouveau rapport de la société de recherche Zignal Labs, passant de 2,5 millions de mentions à 688 000.

D’autres plateformes ont suivi l’exemple de Twitter, notamment Facebook, Instagram, Youtube, Twitch, Snapchat et même Spotify.