« J’ai été forcée de faire avec et de retourner au travail » : une mère au coeur brisé explique pourquoi 12 semaines de congé de maternité ne suffisent pas

Comme si le retour au travail après un congé de maternité n’était pas déjà assez difficile pour les femmes du monde entier, les politiques américaines en matière de congé parental mettent encore plus de pression sur les nouvelles mères.

Mais malgré leur stress et leur épuisement excessifs, la charge financière fait en sorte qu’elles doivent retourner au bureau à peine douze semaines après leur congé de maternité. Pour la plupart des pays européens, une période de congé aussi courte est tout simplement incompréhensible.

Et il a fallu quatre ans à Rachael Larsen, l’une des mères héroïques méconnues, pour avoir enfin le courage de partager son histoire déchirante de retour au travail. Rachael, qui est directrice des opérations dans une entreprise d’éducation de Salt Lake City, a écrit : « La honte d’élever une famille et de travailler à plein temps est bien réelle », et elle a ajouté que peu importe les circonstances, « elle n’était pas prête. »