Jonathann Daval victime de moqueries en prison

À l’issu de son procès, le condamné a fait savoir qu’il ne ferait pas appel de la décision de justice. Il a affirmé qu’il devait « payer » pour ses actes, « peu importe la durée de la peine ».

Le coupable a donc retrouvé sa cellule qu’il occupe depuis bientôt 3 ans et qu’il occupera encore pendant plusieurs années.

La cellule de ce dernier serait « tellement propre et bien rangée » que les autres détenus la surnomme « la cellule de Barbie ».