La Biélorussie autorise la police à utiliser des armes à feu contre les manifestants « si nécessaire ».

Le gouvernement biélorusse affirme que la police sera désormais autorisée à utiliser des armes à feu contre les manifestants « si nécessaire ».

Le ministère de l’Intérieur a déclaré lundi que les rassemblements « sont devenus organisés et extrêmement radicaux ».

« A cet égard, les employés du ministère de l’Intérieur et les troupes internes ne quitteront pas les rues et, si nécessaire, utiliseront des équipements spéciaux et des armes militaires », a-t-il déclaré.

Le ministère a également annoncé lundi que plus de 700 personnes avaient été arrêtées lors des manifestations de la veille. Il a déclaré que parmi les personnes détenues dimanche, 570 d’entre elles étaient toujours en détention en attendant une audience au tribunal.