La Chine a commencé à utiliser des écouvillons anaux pour détecter la présence de COVID-19

En Chine, les résidents de Pékin sont actuellement testés pour le Covid-19 à l’aide de prélèvements anaux, plutôt que par les techniques plus traditionnelles du nez et de la gorge utilisées dans le monde entier. Certains experts affirment que cette méthode est plus précise et augmente les chances de détecter le coronavirus, même chez les personnes asymptomatiques.

Cependant, les avis sont partagés et d’autres ont suggéré que le test des voies respiratoires est plus que suffisant. Plus de trois millions de personnes à Pékin ont été testées depuis le 17 janvier après qu’un garçon de neuf ans a reçu un résultat positif au test de dépistage du Covid-19.