La COVID-19, moins pire que la grippe ou le cancer?

Les comparaisons entre la COVID et les plus graves maladies infectieuses ont souvent pris la forme de tableaux qui présentaient des chiffres inexacts, ou des comparaisons rapidement désuètes.

La raison du rétrécissement de cet écart : la COVID circulait désormais à travers le monde et augmentait de façon exponentielle, alors que la malaria restait, comme chaque année, cantonnée aux mêmes régions de la planète. Par ailleurs, la COVID est contagieuse (une personne contaminée peut en contaminer d’autres), mais pas la malaria.

En date du 20 octobre, c’était maintenant la COVID qui avait tué davantage, soit 1,4 fois plus que la malaria.

Par ailleurs, le Détecteur de rumeurs recommande de toujours observer les périodes de compilation des décès que comparent ces tableaux. Plusieurs ont commis l’erreur de comparer des totaux annuels (soit le nombre total de gens tués par une maladie en un an) avec le total provisoire de la COVID après quelques mois.