La famille passe devant le sans-abri mais le père ne peut oublier son visage et le retrouve

Bien que cela puisse paraître cynique à dire, nous vivons à une époque où Noël se fête plus avec le portefeuille qu’avec le cœur. Nous nous précipitons pour trouver les cadeaux de Noël parfaits, beaucoup cuisine en stressant pour que le repas soit parfait, le sapin doit être parfait, les décorations aussi. Tout doit être parfait.

Nous sommes tellement préoccupés par les nôtres, et souvent nous oublions tous ceux qui n’ont aucune raison de fêter Noël, ceux qui, par exemple, sont sans abri ou ne reçoivent pas de cadeaux. En cette période difficile, n’est-ce pas précisément ceux qui ont le moins qui ont le plus besoin de chaleur, d’amour et d’empathie ?