La France avait un plan anti-pandémie dès 2005 révèle Douste-Blazy

La France disposait donc d’une solution toute faite que Philippe Douste-Blazy détaille en partie, comme l’arrêt des vols d’avions dans les zones touchées, une réquisition de l’industrie textile pour fabriquer rapidement un milliard de masques, des solutions de stockage, etc.

À la question, pourquoi l’État n’a finalement jamais mis en oeuvre ce plan, il ne dispose d’aucune explication mais dénonce “l’hyper-administration et l’hyper-centralisme du ministère de la Santé [qui] n’ont pas permis de prendre les décisions nécessaires pour casser les chaînes de contamination au début de l’épidémie.”

L’ancien ministre de la Santé pose aussi un regard critique sur la stratégie du gouvernement en terme de tests et de gestion des clusters. Selon lui, il faut dépister massivement pour voir “les malades de manière précoce” afin de les isoler, à la manière de l’Allemagne qui comptabilise “quatre fois moins de morts” grâce à un dépistage massif.

Lire la suite sur @ Gentside