La France s’intéresse au cinéma canadien

Ce travail a été confié à Bruno Boëz, installé à Toronto depuis quelques mois, qui a travaillé en France pour le Centre national du cinéma et de l’image animée (ministère de la Culture), notamment dans ce secteur des «films de patrimoine» qu’il définit simplement comme «sortis en salle depuis plus de 10 ans».

Son étude, qu’il veut compléter d’ici la fin juin, a pour but d’établir «un état des lieux» en identifiant l’offre actuelle de diffusion, les stratégies de programmation, ainsi que les acteurs principaux du secteur. Elle vise ultimement à promouvoir la circulation des films canadiens.

Au minimum, il s’attend à constituer un répertoire des diffuseurs (actuels ou potentiels) de films de patrimoine. Cela pourrait mener à la création d’un catalogue de tous ces films que ces diffuseurs ou les cinéphiles eux-mêmes pourraient consulter.

Lire la suite sur @ L\'express