La loi sur l’allongement du délai légal de l’IVG a été adoptée à l’Assemblée

Jeudi 8 octobre était examinée à l’Assemblée Nationale la proposition de loi en faveur de l’allongement du délai légal de l’IVG.

Ainsi, le délai pour recourir à une interruption de grossesse passe de 12 à 14 semaines, soit 16 semaines d’aménorrhées.

En outre, cette loi autorise les sages-femmes à faire des IVG chirurgicales et ce jusqu’à la 10e semaine.

Ce texte était porté par la députée Albane Gaillot (groupe EDS). Il a été voté avec le soutien de la majorité. 116 amendements ont été déposés le concernant.

« C’est un texte équilibré, de consensus, qui répond à des demandes de longue date des acteurs de terrain et surtout des femmes ».