La mort d’un célèbre kiwi blanc provoque l’émotion en Nouvelle-Zélande

L’émotion est forte en Océanie après le décès de ce kiwi blanc très apprécié et extrêmement rare. Le petit animal, icône d’une espèce en voie de disparition, n’a pas survécu à une opération chirurgicale en Nouvelle-Zélande ce dimanche 27 décembre. Du nom de Manukura, le kiwi au pelage pâle avait éclos en captivité en mai 2011 avec une caractéristique assez rare, le leucisme responsable de sa couleur blanche.

Manukura avait été transportée à l’hôpital vétérinaire de l’Université de Massey à Palmerston Nord au début du mois de décembre après que le personnel du parc naturel ait remarqué qu’elle ne mangeait plus et perdait du poids. L’acte chirurgical destiné à extraire un œuf non fécondé de son corps s’était bien déroulé, mais son état n’avait malgré tout cessé de se dégrader au fil des jours.