La population du Vieux-Québec atterrée par l’attaque de la veille

QUÉBEC — La population du Vieux-Québec était atterrée et abasourdie dimanche après la funeste nuit d’Halloween qu’elle a traversée.

Un individu, vêtu d’un costume digne du Moyen-Âge et armé d’un sabre japonais, a agressé des quidams qu’il croisait sur son chemin, tuant deux personnes et en en blessant cinq autres.

Certains résidents, sortis pour leur promenade matinale, ont dit à La Presse Canadienne qu’ils avaient entendu des sirènes et vu les gyrophares des véhicules d’intervention, sans réaliser ce qui se déroulait vraiment.

Stanislas Thomassin, qui habite à seulement 300 mètres de l’endroit où l’une des attaques a eu lieu, dit qu’un de ses amis avait remarqué les nombreuses alertes lancées sur les réseaux sociaux, mais que tous deux n’en avaient tiré aucune conclusion,