La suppression de la taxe d’habitation pour les plus riches pourrait être reportée

L’épidémie de coronavirus a engendré une crise économique mondiale sans précédent. L’Etat prévoit alors d’investir des dizaines de milliards pour relancer l’économie. Et la hausse des impôts ne fait pas partie du plan de relance.

Emmanuel Macron a déclaré à l’occasion du discours du 14 juillet que les dépenses publiques effectuées pour faire face à la crise du Covid-19 ne seraient pas compensées par une hausse fiscale. « Il y a une trajectoire fiscale qui a été décidée, votée par la représentation nationale, c’est celle qui sera tenue », a-t-il indiqué avant d’ajouter « on ne résout pas une crise comme celle-ci en augmentant les impôts ».