La VG blâme sévèrement la STQ pour le cafouillage entourant l’achat du F.-A.-Gauthier

QUÉBEC — La vérificatrice générale blâme la Société des traversiers du Québec (STQ) pour le cafouillage majeur entourant l’acquisition du traversier NM F.-A.-Gauthier, une saga faite d’une série de mauvaises décisions ayant coûté aux contribuables des centaines de millions de dollars.

Acquis en Italie auprès de la firme Fincantieri, le navire comme tel a coûté 170 millions $, somme à laquelle il faut ajouter 22 millions $ supplémentaires pour sa mise hors service et 43 millions $ pour adapter les infrastructures portuaires, sans compter des coûts de réparation, pour un total de 235,7 millions $.

La STQ, écrit Guylaine Leclerc dans un rapport particulier déposé jeudi à l’Assemblée nationale, n’avait tout simplement pas la compétence requise pour effectuer ce genre de transactions et gérer un projet d’une telle ampleur. Le chargé de projet n’avait même pas les qualifications exigées dans l’appel d’offres.

Lire la suite sur @ huffingtonpost