L’administration Trump exécute un camionneur qui avait tué sa fillette

L’administration Trump a poursuivi vendredi sa série d’exécutions fédérales postélectorales en mettant à mort un chauffeur de camion de Louisiane qui avait gravement maltraité sa fille de 2 ans pendant des semaines en 2002, puis l’avait tuée en lui cognant la tête à plusieurs reprises contre la fenêtre et le tableau de bord d’un camion.

Alfred Bourgeois, 56 ans, a été déclaré mort à 20 h 21, heure normale de l’Est, dans une prison fédérale de Terre Haute en Indiana.

Ses avocats avaient fait valoir qu’il avait un quotient intellectuel qui le plaçait dans la catégorie des déficients intellectuels, affirmant que cela aurait dû le rendre inéligible à la peine de mort.