Le caviar blanc, trésor inattendu dans les Alpes autrichiennes

“Les poissons sont déjà passés à l’échographie pour qu’on voit s’ils sont pleins et ils entreront en phase de production bientôt”, explique bonnet vissé sur la tête cet employé.

Il travaille à Grödig, un village situé près de Salzbourg, en Autriche, où grandissent en pisciculture des femelles aux oeufs qui valent de l’or.

A l’atelier, le patron Walter Grüll incise délicatement la chair de l’une d’entre elles, âgée de 16 ans, pour en extraire un caviar à la couleur crème surprenante.

“Il est encore plus doux, encore plus fondant que celui qui est traditionnellement noir”, dit-il en lavant sa récolte.

Cette dernière ne pèse que 600 grammes et vaut… 8.000 euros. C’est trois fois plus que le caviar noir, déjà considéré comme un produit de luxe.