Le déconfinement pourrait être repoussé, voici pourquoi

Sans discipline, ne rêvez pas, on ne sera pas déconfinés le 11 mai. C’est, en tout cas ce que semble affirmer Denis Malvy l’infectiologue au CHU de Bordeaux et membre du conseil scientifique.

Depuis le premier report du confinement début avril, un certain relâchement de la part des Français s’est fait sentir dans les grandes villes comme Paris… Et plus particulièrement concernant les limitations de déplacement. Des comportements qui ont poussé le ministre de l’Intérieur a demandé aux préfets “d’examiner au cas par cas”. Par ailleurs, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a réaffirmé aux pays européens le danger de l’épidémie et le fait que nous étions encore “dans l’œil du cyclone” et donc qu’il fallait bien suivre les mesures permettant d’éviter la propagation du coronavirus. En insistant sur l’effet deuxième vague qui pourrait nous tomber dessus comme observé en Chine récemment.

Lire la suite sur @ Ohmymag