Le gouvernement a décrété la dissolution du CCIF en conseil des ministres

D’ailleurs le 27 novembre dernier, le collectif avait indiqué s’être « autodissous » et avait transféré son siège et ses activités à l’étranger.

Ce mercredi 2 décembre, Gérald Darmanin a déclaré sur Twitter que « depuis plusieurs années, le CCIF a conduit avec constance une action de propagande islamiste« .

Le gouvernement avait annoncé la dissolution du collectif après la décapitation de Samuel Paty, un professeur d’histoire-géographie au collège de Conflans-Saint-Honorine (Yvelines), le 16 octobre dernier.

Depuis sa dissolution, BarakaCity fondée par Driss Yemmou, dit Idriss Sihamedi, a demandé « l’asile politique » au président turc, Recep Tayyip Erdogan.

Depuis l’attentat de Conflans-Saint-Honorine, le gouvernement a aussi procédé à la fermeture de la mosquée de Pantin pour une durée de six mois car celle-ci avait relayé une vidéo dénonçant le cours de Samuel Paty ou il montrait des caricatures de Mahomet à ses élèves.

Lire la suite sur @ Vonjour