Le gouvernement accusé de « mentir aux Français » sur la réalité de l’épidémie

La faute au variant brésilien, le Voc 3, aussi baptisé P1. Une mutation que le gouvernement ne prendrait pas suffisamment en compte, estime le docteur Gilles Pialoux sur BFMTV.

Le variant brésilien peut-il également faire des ravages en France ? « C’est une possibilité malheureuse pour nous, souligne Benjamin Davido, infectiologue à l’ hôpital Raymond-Poincaré de Garches (AP-HP). Donc mieux vaut prévenir que guérir ». Une opinion partagée par Gilles Pialoux, qui estime que l’exécutif ne prend pas suffisamment conscience de l’urgence de la situation.

Pour ce spécialiste des maladies infectieuses, l’exécutif n’emploie jamais de mots forts, préférant parler de « familles qui vivent des choses tragiques ». Une manière de « mentir un peu aux Français » ? Oui, estime Gilles Pialoux qui déplore « le choix politique qui est d’accepter qu’on ait chaque jour un Boeing qui s’écrase » en termes de victimes du virus.

Lire la suite sur @ Lescrieursduweb