Le gouvernement américain insiste sur son droit de bannir TikTok

«L’intérêt du public exige que soient restaurés l’autorité du président et son droit de bloquer des transactions économiques avec une entité étrangère au milieu d’une crise déclarée de sécurité nationale», martèlent les avocats de l’administration américaine dans un argumentaire remis au tribunal de Washington vendredi.

Fin septembre, un juge avait refusé que le ministère du Commerce ne fasse retirer TikTok des plateformes de téléchargement d’applications mobiles.

Ce devait être la première étape dans l’application d’un décret présidentiel du 6 août, où Donald Trump évoque le risque de transferts de données d’utilisateurs vers la Chine, qualifie de TikTok de menace pour la «sécurité nationale» qui sera interdite, à moins de passer sous giron américain.