Le groupe sanguin pourrait être lié au risque et à la gravité de Covid-19 selon des études

Alors que le coronavirus vient de franchir la barre des 40 millions de cas de contamination, les scientifiques oeuvrent continuellement à mieux comprendre ses mécanismes pour identifier de potentielles solutions aptes à enrayer la pandémie. Parmi les pistes explorées : le rôle du groupe sanguin sur l’infection. Une question qui a fait l’objet de deux études récentes qui viennent nous éclairer un peu plus sur le sujet. On vous en dit plus.

Les deux études publiées ce 14 octobre 2020 suggèrent cette possibilité. La première d’entre elles a porté sur la population danoise, et plus précisément sur une comparaison entre plus de 473 000 personnes testés au coronavirus avec un groupe contrôle de 2,2 millions de personnes de la population globale. Parmi les patients positifs, les chercheurs ont constaté que les pourcentages les plus élevés concernaient les personnes des groupes A, B et AB. En revanche, le pourcentage des individus du groupe sanguin O était plus faible, indique l’article de Sud-Ouest.

Lire la suite sur @ Incroyable