Le leader par intérim des Frères musulmans d’Égypte arrêté au Caire

Selon un communiqué du ministère de l’intérieur, Mahmoud Ezzat a été arrêté dans un appartement utilisé comme cachette dans le cinquième quartier du Caire, et a été accusé d’avoir rejoint et dirigé un groupe terroriste et d’avoir reçu des fonds illicites.

Les autorités égyptiennes accusent la Fraternité de promouvoir le militantisme et la subversion, accusations qu’elle nie fermement.

Le ministère de l’intérieur a déclaré que des équipements de communication cryptés avaient été saisis lors de l’arrestation, et a déclaré que Mahmoud Ezzat était soupçonné d’avoir supervisé plusieurs assassinats ou tentatives d’assassinat ainsi qu’un attentat à la bombe depuis 2013.

Une déclaration de la Fraternité a dénoncé l’arrestation, affirmant que Mahmoud Ezzat avait été poursuivi pour « fausses accusations politiques » et que le groupe « surmonterait de telles difficultés ».