Le Liban adopte un plan de relance pour tenter de sauver l’économie

Les mesures de confinement adoptées contre le nouveau coronavirus ont amplifié la crise économique, la pire depuis la guerre civile (1975-1990): inflation grimpante, pénurie de liquidités et forte dépréciation de la monnaie par rapport au dollar, utilisé au quotidien au même titre que la livre libanaise.

Le naufrage économique a été l’un des déclencheurs en octobre 2019 d’un soulèvement inédit contre la classe politique, inchangée depuis des décennies et accusée de corruption et d’incompétence.

“Le Conseil des ministres approuve à l’unanimité le plan économique”, a indiqué la présidence. Peu de détails ont filtré mais le Premier ministre Hassan Diab doit prononcer un discours à 17H30 (14H30 GMT).