Le maire de Stains a été mis en demeure par le préfet de modifier la fresque polémique

Récemment, une fresque a été installée dans la ville de Stains en Seine-Saint-Denis représentant les visages de George Floyd et Adama Traoré. Au-dessus des deux portraits est inscrit la phrase « Contre le racisme et les violences policières« .

Azzédine Taïbi, le maire de la ville, a déclaré ce vendredi avoir été mis en demeure par le préfet de Seine-Saint-Denis.point 107 | « Monsieur le préfet me met en demeure de supprimer le mot ‘policières’ de la fresque.point 195 | Cette injonction était celle du syndicat de policiers Alliance.point 251 |

Je ne saisis pas le sens de cette mise en demeure infondée », a-t-il indiqué.point 68 | C’est pourquoi le maire a demandé à son avocat, Me Arié Alimi, « d’étudier les suites à donner au préfet ».point 181 | 1

Lire la suite sur @ Vonjour