Le phénomène du travail “au gris” se répand de plus en plus en France

Après le travail au noir, le travail “au gris” est un phénomène qui se répand de plus en plus en France selon une étude menée par la société Oui Care.

Selon l’étude, 31% des personnes qui font appel à une nounou à la sortie de l’école ne déclarent qu’une partie des heures réalisées contre 18% en 2013 et 3% en 2008. “En 2018, on constate que le travail au noir a plutôt tendance à baisser alors que le travail au gris augmente sur toutes les activités”, précise l’étude.

Quoi qu’il en soit, les Urssaf (qui collectent les cotisations sociales) ne font pas distinction entre le travail au noir et au gris. “Les contrôles sont aléatoires, dans toute la France et ils touchent tous les secteurs : le gardiennage, le déménagement, les tâches ménagères…”, explique Emmanuel Dellacherie, directeur réglementation et contrôle de l’Acoss.

Lire la suite sur @ Gentside