Le projet de loi 66 dénoncé parce qu’il mise trop «sur le béton»

QUÉBEC — Plus de 80 organisations issues des milieux environnemental, syndical, universitaire et militant, entre autres, dénoncent d’une même voix l’un des points phares du plan de relance du gouvernement caquiste.

Au moment où doivent s’amorcer les consultations publiques sur le projet de loi 66, cette coalition éclectique plaide que celui-ci est irresponsable et injustifiable en pleine crise climatique.

La nouvelle mouture du défunt projet de loi 61 vise à accélérer de nombreux projets d’infrastructures, en permettant par exemple le début d’un chantier avant la fin des analyses d’impact environnemental.

Dans leur communiqué conjoint, les organisations signataires s’inquiètent d’un «affaiblissement permanent» des exigences en matière de protection de l’environnement, de consultation et d’aménagement du territoire.