Le rayonnement des téléphones portables menacerait les insectes

Une compilation des données de 190 études (métastudy) conclut qu’en plus des pesticides et de la perte d’habitat, le rayonnement des téléphones portables a également des effets négatifs sur les insectes.

L’auteur de la métastudy a passé en revue 190 publications scientifiques traitant des insectes et des champs électromagnétiques. Parmi ceux-ci, 83 ont été analysés en détail, dont 72 ont prouvé les effets négatifs des rayonnements électromagnétiques (CEM) sur les insectes.

L’effet du rayonnement mobile est souvent sous-estimé.point 55 |   En effet, « La « métastudy » montre que nous devons garder les yeux ouverts dans toutes les directions lorsque nous analysons les causes du déclin spectaculaire des insectes.point 214 |