Le soleil et la lumière peuvent-ils vraiment affaiblir le virus ?

Une étude américaine établit un lien entre chaleur, lumière et présence du coronavirus. On fait le point.

Une étude américaine, menée par le National Biodefense Analysis and Countermeasures Center (NBACC) qui vient d’être présentée ce 23 avril à la Maison blanche, semble également aller dans ce sens. Cette étude a permis de mettre au jour des “maillons faibles” concernant la chaîne de transmission du virus.

Un lien est établi entre augmentation de la chaleur et de l’humidité et la diminution du nombre de cas (à retrouver dans notre vidéo).

D’après les données collectées par le NBACC, le virus verrait sa puissance se réduire de moitié en 18 heures lorsque la température est comprise entre 21 et 24 degrés Celsius, en présence de 20% d’humidité “sur une surface non poreuse” telles que des poignées de portes. Dans les mêmes conditions, sa puissance serait divisée par deux au bout d’une heure lorsqu’il est dans l’air. Et en moins de deux minutes lorsqu’on y ajouterait la lumière du soleil !

Lire la suite sur @ Ohmymag