Le top 10 des fautes de français que nous faisons tout le temps en pensant que c’est juste

En effet, soit l’on se fie à l’Académie française qui estime que la forme la plus juste est « au temps pour moi », soit l’on opte pour la coexistence des deux expressions.

Placé devant un adverbe, un nom ou un adjectif, « quelque » s’écrit en un seul mot. En revanche, ce dernier s’accorde s’il est placé devant un verbe, précédé par « en » ou par un pronom personnel.

Exemple :  « quels que soient vos arguments », « quelle que soit votre excuse » ou bien « quelle qu’en soit la cause »

Lire la suite sur @ Arts-culture