L’épuisement du personnel soignant constitue aussi une crise de santé publique

TORONTO — Le directeur d’un centre de cardiologie de Toronto réclame de l’aide urgente pour tous ces médecins, infirmières et autres travailleurs de la santé qui sont au bout du rouleau, qualifiant leur épuisement professionnel d’autre «crise de santé publique».

Le docteur Barry Rubin, président et directeur médical du Centre de cardiologie Peter Munk du University Health Network (UHN), affirme que des sondages menés dans un centre cardiovasculaire avant même la pandémie révélaient déjà que 78 % des infirmières, 65 % des médecins et 73 % des autres travailleurs de la santé évoquaient des signes d’épuisement professionnel. 

Mais pour la psychiatre en chef au réseau de la santé de Toronto UHN, il ne fait aucun doute que la pandémie a aggravé ces sentiments de fatigue, de stress et de dépression chez de nombreux travailleurs de la santé. «La COVID a vraiment exacerbé un problème qui existait déjà», soutient la docteure Susan Abbey en commentant les résultats du sondage publiés mardi dans le Journal de l’Association médicale canadienne. «Presque tout le monde a des difficultés en première ligne.»

Lire la suite sur @ huffingtonpost