Les Canadiens redoutent le «chaos social» aux États-Unis après l’élection

Les Canadiens surveillent avec appréhension l’appel aux urnes de leurs voisins américains, lundi, qui clôture une campagne marquée par l’intimidation, les menaces de violence postélectorale et la peur d’un effondrement de la démocratie elle-même.

Cette perspective est reflétée dans un nouveau sondage réalisé par Léger et l’Association d’études canadiennes, qui révèle qu’une nette majorité de Canadiens craignent que les États-Unis vivent une débâcle si aucun vainqueur clair ne se dégage à l’issue du vote.

Cette crainte est nourrie par la supposition voulant que le président américain Donald Trump n’accepte pas son éventuelle défaite ou puisse déclarer sa victoire prématurément avant que tous les votes, y compris les bulletins transmis par correspondance, ne puissent être dépouillés.