Les dépositions de jeunes accusés de Viry-Châtillon falsifiées par les policiers

Omissions, falsifications, pressions et propos injurieux, Mediapart révèle les méthodes scandaleuses des enquêteurs dans l’affaire des policiers blessés à Viry-Châtillon.

Rien que pour le cas de Foued, les journalistes comptabilisent une centaine de contestations de sa participation aux faits qui lui sont reprochés. Pas une n’a été retranscrite. Absents aussi, les alibis des deux prévenus détaillant leur emploi du temps et la mise hors de cause catégorique d’autres accusés de l’affaire. Les policiers ont également omis de rapporteur leurs questions, ce qui n’est pas légal, et nulle mention n’est faite sur les pressions exercées sur les prévenus, ni sur les propos racistes relevés par le media.

Lire la suite sur @ Gentside